Catégories
Acteurs

Éric Chane Po Lime : « Professionnaliser la Monnaie Libre avec Éconolibre ! »

Est-ce que tu peux te présenter et nous dire quand et comment tu as découvert la monnaie libre ?

Je suis Éric, informaticien, masseur. Je me forme à la médecine traditionnelle orientale, un de mes futurs métiers. J’ai entendu parler de la monnaie libre par le biais de mon ami Frédéric et j’ai pu assister après plusieurs mois d attente à une présentation à st André, la 1ʳᵉ qui se faisait dans l’Est et le Nord. C’est Babeth qui m’a aidé à créer le compte, ça devait être fin 2019. Il suffit de regarder mon compte membre 😉

Tu collabores avec Econolibre, peux-tu nous parler de ton travail ?

Econolibre travaille à professionnaliser les échanges dans la ML et à avoir plus de professionnels qui proposent des choses en ML (mixtes avec de la monnaie-dette ou uniquement en ML) de façon pérenne. J’ai intégré l’équipe suite au colloque de la santé libre en novembre 2021. J’ai participé à l’élaboration du questionnaire aux professionnels pour les pagesjunes qui devrait sortir cette année. J’essaie de participer à l’organisation des événements. Je fais aussi l’administration des serveurs de l association

Quel regard portes-tu sur le développement de la monnaie libre à la Réunion ?

Un regard plein d’espérance. Elle est bien partie dans le sud et l’ouest du moins. Dans le nord et l’est, c’est très peu dynamique, peut-être parce qu’on a moins de personnes impliquées qui ont de l’espace (organiser un Gmarché demande de l’espace). Les personnes impliquées ont moins de temps ou sont dans un environnement moins propice au développement… c’est-à-dire un environnement plus conservateur de la monnaie-dette ou à l’opposé du don (trop riche pour vendre 😂 en june, je blague). Même à cela, j’ai bon espoir que le sud et l’ouest se développera tellement que le nord et l’est ne pourront que suivre le mouvement 😊. Ou qu’au niveau national et international, ça se développe pour que la population suive. La population réunionnaise a tendance à suivre ce qui se fait ailleurs. Je parle de la masse populaire, pas des groupes de population.

Que penses-tu des autres monnaies alternatives qui voient le jour ?

J’avais plutôt bon espoir sur la monnaie locale qui s’appelle Monnaie Péi* qui est née dans l’année des nuits debout et jusqu’à peu de temps avant le Covid. J’ai même participé à la réflexion. Il y a cette problématique qu’elle reste attachée à une institution, de l’état ou d’une banque et les inconvénients que l’on connaît bien a la Réunion, de la politique politicienne et de leur bon vouloir. Il y a aussi le SEL Réunion, j’ai commencé à l’utiliser, mais ça reste en petit comité, restreint à passer par une association. Je n’ai pas vraiment le temps de m’y impliquer. La présidente de l’asso est bien dynamique en tout cas. Les autres, comme le gouni, je n’ai pas vraiment testé. Ça se rapproche plus d’un site d’échange, comme le sel mais sans la structure associative. Je n’ai pas un avis franc dessus… On va dire que si on compare avec la ML, cela ne dépend que d’une entreprise, celle qui l’a mis en place, et du succès que cela peut avoir comme pour un site marchand, le bon coin, etc.

* www.monnaiepei.re

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.